Le renouveau des semences paysannes

Marc Sire - Association Kaol Kozh
Dimanche 28 avril - 10h30 - Yourte en transition

KAOL KOZH signifie "vieux chou" en breton et " Bien commun" en russe.
Pour les initiateurs de Kaol Kozh, les semences doivent être accesibles à tous ceux qui ont la volonté de les faire vivre

Aujourd’hui, de nombreuses espèces ou variétés de légumes sont en passe de disparaître.
Pour autant, il existe encore des choux de Lorient, des oignons d’Erdeven, des haricots coco de Pont L’Abbé ou de Belle Ile.

Avec le temps , les travaux menés en sélection participative ont permis de sauver de nombreuses variétés de choux fleurs dans la zone littoral Nord. Pour les fameux oignons rosés de Roscoff, la supériorité de la sélection en Bio a par exemple été démontrée.

Parce que les paysans choisissent des plantes résistantes comme porte graine, les variétés fermières sélectionnées en bio se défendent naturellement.
De nombreuses variétés sont à présent tombées dans le domaine public. Que nous soyons paysan, jardinier, ou simple consommateur, cette diversité nous appartient à tous car il s’agit de résultat du travail de nos ancêtres au sens large.

C’est pourquoi Kaol Kozh s’occupe de la planification , du criblage des différents contrôles et de l’ensachage.
En son sein, le producteur est indemnisé pour son travail et pour la mise à disposition de sa terre et de ses outils.
La graine ne sera pas facturée, seul le service l’entourant est soumis à cotisation.
L’association est ouverte aux paysans, jardiniers, consommateurs et associations.
L’adhésion est soumise à l’agrément du conseil d’administration de Kaol Kozh.
Son action couvre les côtes d’Armor, le Finistère, L’Ile et Vilaine, le Morbihan et la Loire Atlantique.

Voir en ligne : Site de l’association Kaol Kozh

Navigation